Strada Bucur - PARADA - Gabriel Loisy
1734
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-1734,qode-social-login-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.3,vertical_menu_enabled,paspartu_enabled,menu-animation-line-through,side_area_uncovered,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Strada Bucur – PARADA

STRADA BUCUR signifie « rue de la joie » en Roumain. C’est aussi l’adresse de la fondation PARADA à Bucarest qui s’occupe de réinsérer, par le biais du cirque, les jeunes et les enfants des rues de la capitale roumaine.
De 1967 à 1989, la Roumanie est sous le joug du totalitarisme et de la politique de son dictateur qui a pour ambition de sortir de l’orbite soviétique. Nicolae Ceausescu, instaure rapidement une politique nataliste contraignante, interdisant par un décret aussi bien l’avortement que la contraception et imposant de sévères restrictions aux modalités de divorce. Les couples sans enfant doivent même payer un supplément d’impôts. La population augmenta en effet, mais au prix de l’abandon de milliers d’enfants par leurs familles, incapables de subvenir à leurs besoins et placés dans des orphelinats d’état.
Décembre 1989, la révolution roumaine renverse le dictateur et ouvre les portes des institutions d’état, révélant les conséquences dramatiques de la politique de peuplement de Ceausescu. Des milliers d’enfants se retrouvent alors livrés à eux-mêmes, venus de tout le pays errant dans les rues de la capitale. L’existence et la pérennisation du phénomène des enfants des rues, 20 ans après la chute du régime de Nicolae Ceausescu, est la preuve même du peu d’intérêt dont ce phénomène bénéficie de la part des autorités publiques. Encore aujourd’hui, la fondation PARADA lutte au quotidien pour la réinsertion de ces jeunes et leurs propose divers outils qui leur permettent d’acquérir des bases concrètes en vue d’une scolarisation ou d’un première emploi. Les spectacles de cirque, souvent suivis de tournées en Roumanie et à l’étranger, font d’ailleurs partie intégrante de ce cursus d’apprentissage et d’épanouissement.

Pays

Roumanie

Date

21 septembre 2017

Category

Reportages